2022/04 Récit : Trail des 2 Amants

Après 2 années d’annulation, nous pouvons enfin prendre part avec Julien à ce trail normand réputé. Pour nous c’est l’occasion de réaliser une bonne prépa avant la VVX 110 fin mai.

Je précise que la photo n’a aucun rapport avec le nom de la course…😁

55km pour 1550m de D+ voila ce qui nous attend en ce glacial week-end de début d’avril. Le profil de la course est très roulant, avec quelques côtelettes d’une centaine de mètres à avaler.

AVANT COURSE : une épreuve à part entière…

RDV chez Julien à 16h30 le samedi, l’objectif est de pouvoir récupérer les dossards le soir même au gymnase situé sur la zone de départ à Pîtres. Nous partons avec le van de Juju, cela va nous permettre d’économiser une nuit d’Hôtel et d’être directement le matin sur le site du départ, ouais c’était sans compter sur la météo 🥶 bien malin que nous sommes 🥴,…

Julien est ronchon (il va être content de l’apprendre par cet article 😂😘), en fait il est patraque depuis une semaine et son rhume n’arrange rien. Testé négatif avant de partir il se risque quand même dans l’aventure. A peine 3h de route et nous voila en train de récupérer notre dossard ainsi que le cadeau d’accueil, un chouette t-shirt technique.

20h00 nous retournons au camion à 500m du départ, des coureurs arrivent car il y a ce soir une course en nocturne (16km). Nous tombons sur JC Audrain 😀 un copain de Cotentrail qui lui est inscrit sur le 85km, départ 5h du mat’. Il est seul car ses compagnons d’aventures ont tous eu des mésaventures (chutes, covid …), Il ne s’attarde pas car il doit se reposer un minimum avant son départ.

L’heure de la petite bière a sonné, avec la musique qui va bien on refait le monde, j’adore ces moments de convivialité. Par contre la température descend aussi vite que notre bière, sans chauffage la nuit risque d’être rude ❄️. Après avoir mangé la traditionnelle salade de pates complètes il est temps de se mettre au lit, la température avoisine les 0°….

-3C° dehors, 0C° dedans …

Autant vous dire qu’on a mal dormi, nous sommes congelés !! On se réveille à 6h00 du mat’, le froid nous tétanise, Juju n’est plus cohérent il débute ses phrases sans les finir 😳😅. Faire un café est une gageure car même l’action d’allumer le gaz est compliqué. Je suis pris de crampes au ventre, je vous laisse imaginer la scène : dehors caché derrière un paréo pour soulager le bidon par -3° et tout ça à 20minutes du départ… 7h43 la délivrance 💩🥳 libéré, délivré, les choses sérieuses peuvent commencer !! On arrive tant bien que mal sur la ligne où attendent 315 coureurs prêts à en découdre, le premier défi est relevé, ouf…

LA COURSE :

Pas le temps de s’échauffer le GO est donné sous une musique de Clara Luciani, Juju n’a même pas fini de serrer ses lacets. L’orga nous fait faire un tour de stade, toujours sympa pour les familles et ensuite c’est parti pour découvrir la campagne normande. On part en milieu de peloton, mais dès le début j’ai les jambes qui frétillent, on se met d’accord avec Juju, on y va à la sensation si je suis en forme je pars devant.

Le départ vient d’être donné
Les bords de Seine

Après 4 km de champs roulants arrive la première patate qui en appellera d’autres, nous sommes sur un format de côte que l’on peut trouver dans notre Cotentin, en particulier dans la Hague, 100 à 150 m de D+ parfois assez pentus. Dès les premières montées je sens que je suis en jambes car je ne serai jamais essoufflés ni dans le dur, je monte avec facilité, je le remarque aux coureurs se trouvant autour de moi et qui peinent. C’est de bonne augure, Julien quand à lui est derrière et préfère temporiser ne se sentant pas dans une forme olympique.

Après avoir quitté les bords de Seine nous rentrons plus dans les terres, l’occasion de passer par des parcs privés comme la demeure ci-dessous. Je suis étonné car je trouve la course très très roulante, je m’attendais à beaucoup plus costaud en dénivelé et technicité. Cela n’entache en rien mon plaisir, je suis en forme et j’en profite.

Le premier ravito arrive au 18ième km, j’en profite pour chopper 3 bouts de bananes et 2 gorgées de coca, choses rares il y a de la Saint Yorre, ma boisson préférée (en course évidemment 🍺🥃🍷…). Je ne m’arrête pas car je suis en mode compét, bin oui on a beau être amateur il n’y a rien de plus énervant de voir un gars te doubler au ravito alors que t’as tout fait pour ne pas qu’il te double les 10km d’avant… Niveau autonomie je suis parti avec mon sac 5L decathlon, 2 gourdes de 500ml, 1 remplie à l’iso-citron decat et l’autre à la Saint Yorre, une banane, une barre Trek et une pompote. Je serai un peu juste sur la fin de course, car un ravito liquide au 28ième km puis le 2ieme ravito solide au 41ième.

Merci qui ? merci les bénévoles !!

Dans les chemins on rencontre vraiment toutes sortes d’animaux, une licorne rose et un Francky Aubree au détour d’une boucle 😉

Les kilomètres défilent, je double depuis le début c’est plutôt bon signe, j’ai mis la musique pour m’encourager, je m’étonne même de courir les montées pas trop sèches après 40bornes, la prépa « fauconnière + roule » paye en ce début d’année. Je passe le marathon en 3h55 avec 1100m de d+.

Au 45ième avant la dernière montée, je double un coureur que je trouvais très costaud en début de course, je suis content et là comme un couillon, 50m devant lui je tape dans un caillou, ni une ni deux je m’écroule lamentablement (on pourrait même dire comme une merde…). La tête et l’épaule tape le sol violemment, mon bras sous moi me détruit une côte, je lâche un espèce de râle, je suis complétement sonné, quel con… Toujours dans mon esprit de compét (…) je repars comme un poulet sans tête, je cours en zig-zag, en m’insultant évidemment, et je me dis « quitte à faire une commotion cérébrale autant la faire à l’arrivée, y a la croix rouge 🚑 » … c’est beau le sport.

Arrive la dernière descente, j’ai la côtelette en feu mais je suis content de ma course, il reste 4 km de plat, Juju m’avait prévenu qu’ils étaient délicats à négocier et c’est vrai que c’est le seul moment de la course où j’ai été dans le dur. Tant bien que mal je cours, 1 coureur que j’avais repris me double mais je tiens à distance un autre coureur 500m derrière, c’est très difficile mais je m’arrache. Arrive enfin la salle avec la ligne d’arrivée, quel bonheur !! 23ième/315 coureurs, 4ième master2 en 5h22 les 55km good job 😀😎…

ma surprise de voir Juju ici 😳

Quel est pas mon étonnement quand j’entends mon Julien qui m’appelle derrière moi, abandon au 35ième, la tête farci et pas de jambes, ça ressemble pas au bonhomme et de fait le couperet tombera le soir même : positif à ce fichu covid, ce qui explique l’état du gaillard. Autant vous dire que je ne me faisais pas trop d’illusion sur ma contamination, pour preuve à l’heure où j’écris, je suis isolé à la maison, positif avec fièvre, toux (exquis avec ma côte) et rhume 🤒🤧😷…

Félicitation à JC finisher du 85km en 11h et à Franck finisher 6 jours après sa reprise post-covid.

Un grand merci à l’orga, aux bénévoles évidemment, de nous préparer aux p’tits oignons des courses pas trop loin de chez nous 🙏

Massages par Camille : le petit plus qui fait la différence !!

Et bien oui, figurez vous que j’ai agrémenté ma prépa avec quelques massages, comme les pros 😅. Suite à ma dernière course à la montagne du Roule, je me suis fait une belle contracture à la cuisse droite. Camille (copain de Cotentrail) m’a alors proposé ses services, quelle bonne idée !! En fait Camille est passionné de sport et de récupération donc il se forme actuellement au massage sportif. Les bienfaits ont été immédiat et j’ai refait des séances de massages après les gros entrainement avec fort dénivelés pour une prépa et une récup idéale. Si vous souhaitez contacter Camille, voici son adresse mail (cp-massage@outlook.fr) ou alors demandez moi son N° en message privé. En cette année d’UTMB, voici un atout sur lequel je compte bien m’appuyer 💪💪💪. Portez vous bien 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :