2020/01 Récit : Le Dernier Homme Debout (Vendée)

Automne 2019, la décision est prise, on ira se frotter avec Camille et Greg au Dernier Homme Debout version « Frenchie » en Vendée et en plein hiver. Ceux qui ne connaissent pas le concept : Une boucle de 7.5km 280m de D+ à courir en moins d’une heure et on répète avec un nouveau départ toutes les heures, il ne doit en rester qu’un !! Comme dans Highlander, sauf que là on garde notre tête.. Fastoche 💪 !!!

Comme d’hab je suis excité de courir des heures (je sais c’est con), mais pour ceux qui ont déjà lu mes récits du Dernier Homme Debout en Belgique (et oui c’est un concept importé du pays du chocolat, frites et de la bière) et bien je n’ai jamais réussi en 2 éditions à dompter le concept, 8 tours à chaque fois, c’était bien mais en subissant énormément…

Cette fois-ci avec les copains on a chacun nos objectifs, Greg sûr de lui, vise 3 tours 😂, je travaille son mental d’avant course mais c’est pas gagné. Camille un peu en doute vise 6 ou 7 tours, et moi j’ai annoncé à mes filles « 10 tours ou je reviens pas » (vous rigolez mais ce détail a peut-être eu une incidence à l’instant T…)

Nous arrivons en Vendée le vendredi soir, 4h de route de Cherbourg, c’est top, les Alpes c’est beaucoup plus loin. On se pose sur le parking prévu par l’orga (orga d’ailleurs au top avant/pendant/après mais j’y reviendrai en fin de récit). Petite Leffe 🍺 obligatoire dans le van pour déstresser et préparer un bon dodo, il fait froid mais le temps s’annonce au beau fixe, quelle chance !!

On récupère notre dossard et la puce chrono, avec comme cadeau d’accueil un chouette T-shirt Salomon. Le départ de la course a lieu à 11h50 le samedi (1h10 pour le premier tour, histoire de ne pas stresser tous le monde et d’appréhender cette boucle infernale). Nos places au « stand » sont numérotées sur les bancs pour retrouver nos affaires à chaque tour, si le chrono le permet.

H-1, Camille a ses Altra qui ressemblent à du gruyère, même pas peur !! La pression monte, l’orga a l’air bien huilée pour une première, les bénévoles sont très avenants, le souci de bien réussir, ils sont à nos petits soins. Un rétroprojecteur affiche le parcours avec les temps et classements à venir. Des balises ont été caché tout le long du parcours afin d’éviter aux p’tits malins de couper à travers bois sur certaines portions, bien vu !!

Après le débrief, nous sommes tous conviés à rejoindre l’arche de départ. Un peu moins que les 300 prévus et seulement 9 féminines à tenter l’aventure. Le rituel est bien huilé, un décompte commence 2 minutes avant chaque départ suivi d’une intro musique géniale avant le « GO », c’est vraiment excitant car au fur et à mesure des tours, on a l’impression de vivre une journée sans fin (pour la musique on a cru reconnaitre l’intro de la chanson « Black Eyes » de l’album A Star is Born, écoutez la c’est vraiment top !!)

LA BOUCLE :

Du départ jusqu’au Viaduc, on découvre des chemins assez larges, pendant 3.5km, qui permettent d’étendre le peloton, sans trop de dénivelé. Avec cependant une subtilité à 500m du départ : des escaliers abruptes qui ont pour conséquence de resserrer le troupeau, vaut mieux être devant…

Le viaduc

Après le viaduc les choses sérieuses commencent avec une succession de singles dans des bois, suivie de 2 jolies descentes. Arrive le « petit mont blanc » Vendéen, une belle patate qui se monte les mains sur les cuisses, puis nouvelle descente technique vers la rivière (avec des choix de parcours sur 30/40 m, original et sympa, l’un des choix nous fait passer dans et sous des roches, cool). Reste 2 montées techniques avec des marches naturelles, un passage sous un mini tunnel, le tout espacé d’un balcon avec vue sur la Sèvre en contrebas, et enfin on retrouve le goudron et la salle pour sonner la cloche, attention il faut finir sous les 60 minutes pour goûter ce privilège !!

Le Tunnel
Des montées séches
5 min de vidéo pour découvrir la boucle, merci Anthony

LA COURSE :

Boucle 1 : 280 partants c’est la découverte, comme des nouveaux nés : les sensations du jour ? le parcours ? est ce qu’on court ensemble avec les copains ? quelle stratégie on adopte ? : soit 45min le tour et 15 min de pause à chaque tour au risque de se cramer soit 55 minutes et pas de pause au risque…de se cramer…mouais pas évident tout ça…En fait avec Greg on court ensemble, dans le premier tiers de peloton en 51 minutes, Camille choisit plutôt l’option milieu de peloton et 55 minutes…

Boucle 2 : l’objectif est de voir si on tient nos temps de passage (19min au viaduc, 30 à la barrière en bois…) et surtout d’arriver frais !! 51 minutes, nous sommes réglés comme des horloges Suisses enfin…Belges 😂 !! Pour pimenter la journée, il y a des défis de prévus sur les boucles n°2, 6 et 10 : le premier sur ces tours est récompensé d’un lot…On oubli très vite cette option qui est le meilleur moyen de se cramer définitivement…

Boucle 3 Ou la « subtilité des escaliers »: cette boucle sera la moins plaisante. En effet certains traileurs ont décidé d’arriver premiers aux escaliers pour ne pas avoir à attendre. Conséquence directe : tout le troupeau suit à une vitesse élevée, nous avons été pris dans le ventre mou du peloton ce qui a pertubé notre routine mise en place sur les 2 premiers tours, « ça court pas quand tu veux courir, ça court quand tu veux pas »…

Tour 4 : 250 partants On enchaine les boucles toujours en 51 minutes, cela nous laisse le temps lors des 9 minutes restantes de se ravitailler, enlever les cailloux dans les chaussures, se changer… On est bien on gère…

Tour 5 : 212 partants Il fait frais et sec, la météo est parfaite pour un mois de janvier. à chaque tour on voit de moins en moins de monde au « stand », bizarrement ça me motive à fond !!

Tour 6 : 153 partants distance marathon franchie, c’est l’hécatombe qui commence, Camille montre des signes de fatigue, la sentence tombe : hors délai pour 2 minutes, et m…. Après une année 2019 de blessure ça reste une belle perf. On a fait ce tour sans la frontale, on a eu chaud car on arrive à la tombée de la nuit, pas top cette gestion…

Tour 7 : 108 partants « Le malheur des uns fait le bonheur des autres » : Camille va se transformer en super assistant pour nos futurs arrêts au stand, coca, soupe, Tuc… il est à nos petits soins, merci copain 👍. Greg est à la peine sur ce tour, il a une douleur musculaire qui l’empêche de descendre correctement, c’est la 1ere boucle que l’on ne finit pas ensemble 😢

Tour 8 : 72 partants Je suis sur la ligne de départ sans Greg, mais j’entends au micro qu’il est arrivé dans les temps, cool. C’est reparti, je suis vraiment en jambe, je vais juste avoir une légère fringale à la fin de cette boucle, sans conséquence…Greg finira ce tour hors délai, belle perf pour une première, surtout qu’il bat son record de km et dénivelé en course, 60km et 2100 m D+ bravo 👏

Tour 9 : 52 partants Physiquement je suis bien c’est le mental qui décidera, je pars sur cette boucle dans l’idée de finir dans les temps une dernière fois, pour faire une 10ième hors délai et réussir mon objectif. Je n’aurais pas dit à mes filles 10 tours, je ne suis pas sûr que j’aurais couru le 10ième…

Tour 10 : 33 partants je repars pour un dernier, j’en ai marre…Je cours avec Damien, on discute et il me dit « on finit celui là et on en refait 1 tranquillou ? » …Et voila c’est parti pour finir sous l’heure, on discute et on y arrive assez facilement en fait, comme quoi le mental….

Tour 11 : 17 partants Physiquement je suis bien entamé, Greg et Camille sont à leur 10ième bières 😂😂😂, je pars 8 minutes en retard, j’appelle les filles, je suis bien car je sais que c’est le dernier, que j’ai fait le boulot, une bonne perf pour mon niveau, c’est cool, j’arrive en 1h05 hors délai mais heureux comme un gamin…. Bilan :11 tours, 85km, 3200m, une 16ième place et une médaille en bois 🏅

Félicitations aux vainqueurs : Hélène Leger en 10 tours et Aurélien Sanchez en 17 tours après avoir épuisé le 3ième au 15ième et le 2ième au 16ième…

C’est l’heure de boire une bonne bière avec les potes et de débriefer de la journée, vraiment une belle expérience, cette course en début d’année est parfaite pour se tester et travailler le mental !!

Pour conclure, je voulais vraiment dire un grand bravo aux organisateurs qui ont parfaitement relevé le défi. Il n’y a rien à redire au niveau de l’accueil, les ravitos fournis, l’ambiance…Le parcours est vraiment sympa, technique. Une piste d’amélioration pour que ce soit vraiment parfait : les douches écossaises🥵🥶. Un grand merci d’avoir importé cet évènement trail pas très loin de chez nous 👍👍👍 On reviendra pour 12 tours c’est sûr 😁 et entre potes c’est encore mieux !!

2 commentaires sur “2020/01 Récit : Le Dernier Homme Debout (Vendée)

Ajouter un commentaire

  1. Encore un bel article Sylvain. Il résume bien le super weekend passé avec vous!!!encore merci et bravo pour cette perf!!!c »est sûr on y retourne l’année prochaine
    On repart quand et pour quelle « aventure »???
    Bonne récup
    Camille

    J'aime

Répondre à camille Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :