2022/01 Récit : Le Dernier Homme Debout (Vendée)

Si je devais résumer l’édition du LDHD 2022 Vendée, cela serait un mix entre l’excellent film « un jour sans fin », vous savez le pauvre Bill Murray qui se réveille et recommence la même journée à l’infini, et « Game of Thrones » pour ses températures glaciales (bah oui « winter is coming ») et la disparition des acteurs à chaque boucles heuu épisodes. Enfin vous avez compris le concept, ça se répète, y caille et y a des morts…

Un petit rappel du concept justement : Une boucle de 7.5km / 270m de D+ à courir en moins d’une heure et on répète avec un nouveau départ toutes les heures. Il ne doit en rester qu’un !! Super méga fastoche 💪 !!!

C’est ma 4 ème participation au LDHD (2 en Belgique et 2 en Vendée), nouveauté cette année, 5 éditions LDHD : 4 en France (Vendée, Orvault, Sens et Morvan) et toujours l’originale en Belgique.

Cette fois-ci pas de copains avec moi, Greg est toujours blessé, sa dernière course était justement le LDHD 2019, 2 ans !! Courage mon pote 💪 et Camille ne pouvait pas venir. J’avais tapé 11 tours il y a 2 ans : 10 dans les temps et le 11 ème hors cloche. Mon objectif est de faire mieux…

J’arrive à 21h le vendredi soir, 4h de route de Cherbourg. Je me gare sur le parking mis à dispo, à 200m du départ, il y a 2 camping-cars pas loin. Premier constat : il fait froid, très froid !! -4°C dehors 🥶, je n’ai pas de chauffage dans le van, il fait 1°C à l’intérieur, il fait meilleur dans mon frigo qui est à 6°C 😅, dommage qu’il soit trop petit … Je prends quand même ma petite bière du guerrier et m’engonce dans mon duvet à moitié endormi par le froid.

Étonnamment je passe une excellente nuit, réveillé à 8h, le café fait office de graal. Je récupère mon dossard et la puce chrono à 9h30, avec comme cadeau d’accueil un chouette T-shirt Salomon, une bière régionale et un gobelet. Le départ de la course a lieu à 11h50 le samedi (1h10 pour le premier tour, histoire de ne pas stresser tout le monde et d’appréhender cette boucle infernale). Nos places au « stand » sont numérotées sur les bancs pour retrouver nos affaires à chaque tour, si le chrono le permet.

La petite nuance pour cette année est que nous serons en totale autonomie, 0 ravito ni liquide ni solide, c’était ça ou pas de course, merci aux organisateurs d’avoir choisi cette option 🙏. Un rétroprojecteur affiche le parcours avec les temps et classements à venir. Des balises ont été caché tout le long du parcours afin d’éviter aux p’tits malins de couper à travers bois sur certaines portions, bien vu !!

Après le débrief, nous sommes tous conviés à rejoindre l’arche de départ. Un peu moins que les 300 prévus sur les 330 inscrits (une trentaine de Covid). Toujours le même rituel immuable, un décompte commence 2’30 avant chaque départ suivi d’une intro musique géniale🎸 (chanson « Out of time » de l’album A Star is Born) avant le « GO ». C’est assez excitant au début car tu te sens plein d’énergie mais au fur et à mesure des tours, l’apparition de la musique devient de plus en plus angoissante, la course contre le temps commence…

Quand je vous dis que winter is coming… manque juste 2, 3 morts vivants 🥶😬

LA BOUCLE :

Du départ jusqu’au Viaduc, on découvre des chemins assez larges, pendant 3.5km, qui permettent d’étendre le peloton, sans trop de dénivelé. Avec cependant une subtilité à 500m du départ : des escaliers abruptes qui ont pour conséquence de resserrer le troupeau, vaut mieux être devant…

Après le viaduc les choses sérieuses commencent avec une succession de singles dans des bois, suivie de 2 jolies descentes. Arrive le « petit mont blanc » Vendéen, une belle patate qui se monte les mains sur les cuisses, puis nouvelle descente technique vers la rivière (avec des choix de parcours sur 30/40 m, original et sympa, l’un des choix nous fait passer dans et sous des roches, cool). Reste 2 montées techniques avec des marches naturelles, un passage sous un mini tunnel, le tout espacé d’un balcon avec vue sur la Sèvre en contrebas, et enfin on retrouve le goudron et la salle pour sonner la cloche, attention il faut finir sous les 60 minutes pour goûter ce privilège !!

Vidéo de l’ambiance en haut du petit Mont Blanc 2022, Top !!

https://fb.watch/aHTKDW4szT/

Ci-dessous le lien de la vidéo de la course 2022 :

https://fb.watch/aHKKgVSlxi/

LA COURSE :

Boucle 1 : 292 partants c’est parti pour quelques heures d’effort, départ à 11h50 pour une première boucle découverte (10 min offertes). J’ai l’avantage de la connaître, l’idée est de repérer des temps de passages, cela permettra de gérer les prochains tours et les coups de mou. En courant lentement et en marchant dès que le pourcentage augmente, ça paraît si facile… Viaduc 21′ / Barrière 33′ / Haut du petit Mont Blanc 38′ / bas de la dernière patate 46 ‘… ces repères me permettent un temps au tour de 52′ soit 8’ de pause…

Boucle 2 : l’objectif est de voir si je tiens mes temps de passage, 51′ pas de souci. Pour pimenter la journée, il y a des défis de prévus sur les boucles n°2, 6 et 10 : le premier sur ces tours est récompensé d’un lot…

Boucle 3 et 4 : j’enchaine bien, le froid ne me dérange pas. Pour l’équipement j’ai opté pour mes speedgoat 4, un collant d’hiver long de décathlon, un T-shirt chaud decat, mon t-shirt Restonica, ma nouvelle veste Uglow, des gants et des buffs et mon sac 5L decat. Je m’arrête 2min sur ma veste, je l’ai achetée un peu par hasard, ne connaissant pas cette marque française, j’ai profité d’une belle promo. Elle est vraiment top, étanche et confortable. Je l’ai testée sur des entrainements très pluvieux, son étanchéité monte à 25000 schmerber, et sa finition est parfaite avec aucune couture et des fermetures poches et manches aimantées.

Tour 5 et 6 : 205 partants Les boucles s’enchainent, mine de rien je perds 1 à 2 min sur mes tours, et j’arrive en 54’/55′, cela a pour conséquence un temps de repos très limité, car d’une part il me faut rejoindre ma place sur mon banc et d’autre part n’ayant aucun ravito il faut le temps de s’alimenter soi-même, enlever un cailloux qui traine… le décompte à 57’30 » revient inéluctablement de plus en plus vite…

Tour 7 : 157 partants, ça commence à s’égrainer sec, la moitié du peloton a jeté l’éponge au départ du tour 7, 45 bornes et 1700D+ avalés. J’ai les mollets un peu durs mais pas vraiment d’alerte 👍. Ca m’énerve j’ai oublié de mettre une bouteille de coca dans mon sac, mes voisins en ont, j’en bave 😛… Il est 17h et je choisis déjà de mettre la frontale sur la tête en prévision d’une baisse de luminosité en fin de boucle.

Tour 8 : 106 partants La nuit est là, je suis motivé pour continuer mais pourtant c’est mon dernier tour en contrôle, ça va très vite partir en cacahuète après 😟…

Tour 9 : 76 partants Je pars plein d’envie et bim, les 100 premiers mètres pas encore avalés que mes 2 fascia lata m’électrocutent les genoux à chaque pas !! C’est pas vrai, pas maintenant, je sers les dents, mais j’ai super mal sauf dans les montées, je finis tant bien que mal ce tour mais dégoupille dans la tête… Après coup je me demande si ce n’est pas justement ma tête qui incite mon corps à envoyer des signaux négatifs, bref je suis pas psy mais c’est un côté assurément à travailler…

Tour 10 : 58 partants je repars à l’heure pourtant, et là patatras je n’arrive pas à suivre le peloton, j’accuse le coup, la messe est dite comme dirait ma mère. Quelque part j’abandonne mentalement dès le départ… Sur le moment je m’en veux d’être si peu performant, de finir hors délai ce 10ième tour, pourtant les bénévoles m’encouragent (merci Monsieur barbu 😉)… Je finis hors délai et ne peux pas sonner la cloche… C’est la fin, bilan : 10 tours, 79km, 3000m, une 53ième place et une médaille en bois 🏅

Epilogue : Après la désillusion et une bonne douche, c’est l’heure de boire une bonne bière dans mon frigo, et d’essayer d’analyser ma journée. Après coup j’essaye d’être tolèrent avec moi-même, je n’étais pas loin d’être dans le 11ième tour comme en 2019 et faire parti du top 20, ce qui sur une autre course est une perf pour moi. Ce format de course est tellement simple au départ que l’on se surprend de ne pas courir les 24 heures. Mais si on y réfléchit bien, celui qui fait les 24heures réalise dans ce délai 180km et 6500m de D+ ce qui n’est vraiment pas donné à tout le monde… Cette course est un révélateur : sur un ultra tu peux avoir et tu auras forcément un cou de mou, ici pour le coureur amateur tu le payes cash et finis hors délai. Dans le même esprit que le marathon il faut chercher à repousser le « mur ». J’aurais pu faire 80km de plus mais il m’aurait fallu une pause salvatrice…

Félicitations aux vainqueurs : Marie Gourichon en 9 tours et David Pineau en 19 tours après avoir épuisé le 3ième et le 2ième au 18ième…

Pour conclure, je voulais vraiment dire un grand bravo aux organisateurs, merci pour cet accueil si chaleureux malgré ce froid 😁. Le parcours est toujours aussi sympa, technique et usant. Contrairement à 2019 les douches étaient chaudes, génial 👍👍👍. Je reviendrai en 2023, avec mes potes car c’est toujours mieux de partager et en espérant qu’il y ait des ravitos et une buvette !! Maintenant, place au tirage au sort de l’UTMB 2022, verdict mardi 26 janvier à 10h 🤞🤞🤞, prochaine course : le 6 mars « Objectif Roule » une nouvelle course d’endurance à Cherbourg, génial 😃… Portez vous bien

4 commentaires sur “2022/01 Récit : Le Dernier Homme Debout (Vendée)

Ajouter un commentaire

  1. Top récit 2020, comme d hab… Gros gros mental… Enchaîner 80 bornes dans le froid… Après une nuit sibérienne en fourgon… Le tout en solo( enfin avec nounours et binouse…) chapeau l artiste !!
    Nb: les genouillères magiques anti douleur fascia lata n ont pas fonctionné cette fois ?

    J’aime

  2. Bin non j’arrive pas à retrouver la genouillère gauche (entre autre qui appartient à juju😁) et la droite n’a pas fonctionné comme voulu, peut-être que j’ai fait une vx slip, mise à l’envers😅 …

    J’aime

Répondre à Vx slip Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :