2018/04 Récit : Trail dans les Highland (Ecosse)

La découverte du loch Lomond, un grand moment

« Highland fling race » voici la raison de notre retour en Ecosse (nous c’est moi accompagné de mes 3 femmes). 4 ans plus tôt, Sophie et moi avions randonné une semaine sur la Rob Roy Way dans les highland sauvages et ce fut un coup de cœur pour ce pays… Donc comment résister à un trail de 85km/2000md+ dans cette région ? Belle excuse pour revivre l’aventure Écossaise…Tout est réuni pour créer un super souvenir, ma p’tite famille, les potes de Coten’trail, le trail, les vacances, le whisky 🥃 … Le programme sera : courir le trail entre potes puis ensuite visiter le pays en famille (Iles de sky, Loch Ness, Glencoe au programme…)

La célèbre West Highland Way, terrain de jeu de la course

La Course :

Nous sommes 5 potes de Cotentrail à prendre le départ (Yo, Guigui, Thom et Antho), nous avons décidé de faire cette course ensemble du début à la fin sans se prendre la tête avec le chrono, profiter à fond du moment, une gestion pas évidente car ils galopent comme des lapins les copains.

Le parcours du 53 miles

Le départ est donné à Milngavie petite banlieue de Glasgow, sur ce trail le dénivelé n’est pas le souci premier, la difficulté est que cela se court tout le temps et vite. Le premier tiers est roulant dans la campagne verdoyante. La météo est clémente. On passe devant la distillerie de Glengoyne, perdue au milieu de nul part, y a qu’en Ecosse qu’on peut voir ça !! Peut-être en Irlande, à vérifier ;)…

Distillerie de Glengoyne

Enfin arrive le Loch Lomond en haut d’une belle colline qui le surplombe vers le 30ième km, un jeune joueur de Cornemuse nous accueille plus bas à la sortie d’un virage, pas de doute nous sommes en Écosse…

fantastique nature…

On va le longer sur tout le long de la rive droite en remontant vers le nord. Ce loch est connu pour être un des plus grands d’Ecosse mais aussi parce que le capitaine Haddock boit le whisky de sa distillerie dans tous les albums de Tintin. Le deuxième tiers de course est usant car les bords du loch sont jonchés de pierres et racines, ça use la mécanique, ce n’est que de la relance…, donc faut s’accrocher pour faire honneur.

Une particularité sur les courses en Ecosse est qu’il n’y a pas de ravito !! Je m’explique, l’orga vous demande de préparer 2 ou 3 sacs avec votre nourriture, puis vous les dépose à des endroits prévus sur le parcours. Le plus original est que ce qui n’est pas consommé est laissé pour les coureurs suivants, très convivial comme concept…

Mon fasia lata me gênera les 45 derniers km mais n’entamera en rien le bonheur d’avoir la chance de vivre ça. La fin est difficile comme sur toutes courses d’ultra, mais on parle, on rigole, les kilomètres défilent…je retrouverai plusieurs fois la famille sur le parcours, top…

11h15 plus tard, la délivrance avec une arrivée festive en groupe au milieu d’Écossais accueillants dans le village de Tyndrum, 220ieme/750 partants…GÉNIAL, quel pieds !!!

Un bon fish and chips pour se requinquer, les copains sont repartis vers Glasgow avec le bus…
petit article dans la presse normande 😂

Voilà maintenant place à l’acte 2, road trip en van vers Glencoe (sur mes terres 😋, et oui nous avons acheté une parcelle symbolique de terre (1m²), qui permet de contribuer à la sauvegarde de la flore et faune et qui vous donne le titre symbolique de Lord Ecossais, la classe 🙂

sur nos terres 😉
Photo de l’arrivée ensemble postée par l’orga pour les inscriptions 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :